Le mot du Directeur Général

L’Institut national de pédologie, créé par le Président de la République qui l’avait déjà muri dans les 70, est chargé, en amont d’identifier les sols dégradés, de procéder à leur diagnostic et enfin, de prodiguer les remèdes sous forme d’amendement ou de promotion de techniques issues des bonnes pratiques de gestion productive et durable de notre patrimoine pédologique.

En concentrant à travers l’INP l’essentiel des attributions liées aux travaux pédologiques, l’Etat du signal, a voulu donner un signal fort dans sa volonté de résoudre de manière durable et efficiente l’épineuse question de la baisse de fertilité de nos terres agricoles tout en préconisant une harmonisation dans les interventions concernant le sol en vue d’une meilleure efficacité des programmes agricoles.

 

Cet outil, dont les compétences sont transversales, joue le rôle permanent de veille, d’alerte, de diagnostic, de solution et d’aide à la décision non seulement pour l’agriculture à travers le triptyque sol-eau-plante, mais aussi dans la gestion de l’habitat face aux défis induits par l’urbanisation sauvage menaçant notre patrimoine pédologique, notre bien-être.

Les commentaires sont fermés